Le projet Kazatomprom-Areva

La compagnie minière Kazatomprom, en partenariat avec Areva, mettra en marche ses nouvelles lignes d’assemblage de combustible nucléaire dans l’usine métallurgique d’Oulba, d’ici 2018.
Cette déclaration du service de presse du géant kazakhstanais fait suite à un travail conjoint et concluant entre les deux entreprises spécialisées dans l’uranium. A l’occasion de la visite du Président Nazarbaev à Paris, en octobre 2010, elles renforçaient leur partenariat par la signature d’un accord portant sur la création d’une joint-venture pour l’assemblage de combustible nucléaire.
Suite à la certification des pastilles de combustible de l’usine d’Oulba, destinées à la fabrication du produit final, conjuguée aux efforts de chacun dans le cadre de l’établissement juridique et administratif de la joint-venture, l’étude de faisabilité du projet s’est montrée concluante.
La capacité de production est prévue à hauteur de 400 tonnes par an et le seul détail en suspens concerne la gestion d’une éventuelle situation de production excédentaire.
Ce nouveau partenariat avec Areva s’inscrit dans une stratégie de renforcement de la position de Kazatomprom sur le marché mondial de l’uranium et de diversification de son activité dans les différentes étapes du cycle du combustible nucléaire.
L’intégration verticale de Kazatomprom dans ce cycle est le fruit de sa volonté de développement technologique et de stabilité financière : productrice d’uranium, l’entreprise propose déjà des services d’enrichissement et, à court terme, des services de conversion.
Pour rappel, Kazatomprom est l’opérateur national du Kazakhstan chargé des exportations d’uranium et des produits à base d’uranium, des métaux rares, du combustible destiné aux centrales électronucléaires et des équipements spécialisés. Fort de ses 26 000 employés, c’est l’un des principaux producteurs mondiaux d’uranium.

Dernière modification : 09/04/2014

Haut de page